jeudi 2 juillet 2015

Music : Martha and the Vandellas - Heatwave



Whenever I'm with him 
Something inside 
Starts to burnin' 
And I'm filled with desire 

Could it be the devil in me 
Or is this the way love's supposed to be 

Just like a heatwave 
Burning in my heart 
Can't keep from cryin' 
It's tearing me apart 

mercredi 1 juillet 2015

Mes Adresses : La résidence d'été du restaurant W, la terrasse penthouse de l'hôtel Warwick Champs-Elysées - 5 rue de Berri - Paris 8



Warwick Hotel, un nom chargé d’histoire, pour toujours associé au rêve new-yorkais de palace séculaire. Au début du XXème siècle, William Randolph Hearst, homme d’affaires et magnat de la presse fait construire le célèbre hôtel de Manhattan en hommage à sa dulcinée l’actrice Marion Davies. Le Warwick devient très vite un établissement mythique où se croisent célébrités du tout Hollywood et businessmen. Une saga américaine qui s’exporte dans le monde entier, Afrique du Sud, Indonésie, Bahamas, Iles Fidji, Liban et très prochainement Cuba. En 1980 le groupe Warwick International Hotels s’implante en Europe au numéro 5 de la rue de Berri, à l’angle de la plus belle avenue du monde, les Champs Elysées. Pour la petite histoire, jusqu’en 1975 se trouvait à cette adresse l’Académie Julian, haute institution artistique parisienne curieusement accotée à un garage automobile. Le bâtiment construit en 1881 par Charles Crussard a fait place de nos jours à un immeuble des plus modernes où s’épanouit l’un des fleurons de l’hôtellerie parisienne, l'Hôtel Warwick Champs Elysées. 

mardi 30 juin 2015

Déco : Refaire sa salle de bain dans un esprit méditerranéen moderne



J’ai décidé de refaire ma salle de bain, de réinventer cette triste salle d’eau, seule pièce à laquelle je n’avais pas pu toucher en emménageant à cause d’un problème général d’étanchéité. Tout l’immeuble étant atteint de ce défaut de construction, sa résolution nécessite de gros travaux, tellement importants qu'il faudrait déménager les habitants pendant trois mois et détruire intégralement chacune d’elles pour les mettre aux normes et enfin résoudre le cauchemar de l’humidité constante, moisissure incluse, de ces champignonnières. Cela fait aujourd’hui sept ans que je suis propriétaire et le procès contre les promoteurs ne progressant pas, j’ai pris la décision de repenser cette horrible chose dans laquelle je passe quand même un certain temps. Mes velléités sont restreintes par la menace d’une prochaine destruction complète, contrairement au balcon où je m’en suis donné à cœur joie, rappelez-vous c’était ici. Là, j’en ai ras la couenne du beigeasse, des carreaux à petites fleurs ringards et du sol en lino ignoble. Donc sans me lancer dans des grands travaux en rasant tout - mon rêve - je vais tenter de repenser les volumes en trichant sur les couleurs tout en apportant de la lumière malgré l’absence d’ouverture sur l’extérieur. J’ai comme des fantasmes maritimes de méditerranée. 

Cinéma : Vice-Versa de Pete Docter - Avec Charlotte Lebon, Pierre Niney, Mélanie Laurent, Gilles Lelouche, Marilou Berry - Par Sand



Un jour, dans une maternité, naît une jolie petite fille Riley. Simultanément, Joie naît dans le cerveau de Riley. Très vite rejointe par Tristesse, Dégoût, Peur et Colère, les quatre autres émotions qui avec Joie vont aider Riley à grandir, à affronter la vie. Mais si les Emotions, situées dans le Quartier Général, sont aux commandes de Riley, elles font partie d’un écosystème dans lequel L’Ile de la Famille, de l’Amitié, le Pays de l’imagination, la Pensée Abstraite, le studio de Production de rêves sont autant d’éléments qui constituent la personnalité de la petite fille. Lorsqu'un accident survient, ce bel équilibre bascule…

samedi 27 juin 2015

Expo : Adolfo Wildt, le dernier symboliste - Musée de l'Orangerie - Jardin des Tuileries - Paris 1



Placée sous le signe d’une esthétique mystique mêlant art antique, Renaissance, néogothique, naturalisme, l’œuvre d’Adolfo Wildt (1869-1931) évoque la variété de ses sources d’inspiration. Le sculpteur a réinventé un vocabulaire plastique expressionniste unique, langage poétique et mélancolique dans la lignée des symbolistes où la force expressive du modelé s’allie à la grâce du motif purement décoratif.  Au fil du temps, l’artiste s’émancipe d’un certain académisme, s’éloignant de la réalité anatomique pour accéder à des formes plus épurées, reflet puissant de la spiritualité, sans se départir d’un certain lyrisme. Entre hybridation et collision, échappant à toute catégorisation, ce syncrétisme le place en marge de la tradition sans pour autant l’intégrer au mouvement des avant-gardistes. Le musée de l’Orangerie propose jusqu’au 13 juillet une rétrospective de l’œuvre d’Adolfo Wildt à travers une scénographie finement pensée entre chronologie et thématique. A découvrir, soixante sculptures, trente-quatre dessins et esquisses, documents d’époque mis en parallèle avec dix-neuf moulages de sculptures antiques, peintures de la Renaissance ou travaux de ses contemporains comme Auguste Rodin et de ses propres élèves comme Lucio Fontana.

vendredi 26 juin 2015

Mes Adresses : Pharamond, modernité et terroir normand dans un cadre Art Nouveau - 24 rue de la Grande Truanderie - Paris 1



Si les Halles de nos jours n’ont plus grand-chose à voir avec le Ventre de Paris décrit par Zola, le quartier n’en demeure pas moins l’un des plus animés de la Capitale. Grouillant de monde, souvent abordé en faisant des mines par les aficionados de Montorgueil, il réserve quelques jolies surprises aux gourmands éclairés, des institutions fermement campées dans leur savoir-faire et leur amour des beaux produits carnés. Rue de la grande Truanderie à l’écart de la foule, une placette arborée accueille un charmant anachronisme, une curieuse maisonnette à colombages, le restaurant Pharamond ouvert en 1879 sous le nom A la Petite Normande. Si les murs classés et les nombreux touristes pourraient inquiéter, la présence de vieux briscards gastronomes est le signe d’une carte alliant avec esprit l’authenticité de la tradition et la modernité, cuisine de terroir en adéquation avec l’identité du lieu, une gastronomie normande décomplexée façon bistrot et des assiettes pimpantes diablement séduisantes.

jeudi 25 juin 2015

Thursday Oh Yeah ! : Josh Hartnett, 10 anecdotes terroir



L’homme du jour était l’acteur à suivre au début des années 2000. Physique avantageux, il truste, à l'époque, les couvertures de magazines ciné ou même mode. Virgin Suicides, Pearl Harbour, La Chute du Faucon noir, Sin City, Crazy in love, Le Dalhia noir, il enchaîne les rôles dans les productions prestigieuses. Un avenir pavé d’or lui est promis. Mais sa sensibilité de bon gars proche des siens et de son Minnesota natal le pousse à prendre ses distances avec Hollywood. En pleine gloire, il s’arroge un break, ce qui ne plait pas vraiment au milieu du cinéma. Depuis quelques années, il fait un retour plus posé. En 2008, il est même devenu l’égérie du parfum Armani, Diamonds for men. Aujourd’hui, son interprétation charismatique dans la série Penny Dreadful aux côtés d’Eva Green fait beaucoup parler de lui. Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, monsieur Josh Hartnett, sous vos applaudissements !

Related Post