samedi 25 octobre 2014

Résultats du Concours #WhiteBirdLeFilm - Qui a gagné les 10 invitations pour 2 personnes et l'affiche dédicacée du film ?



A l'occasion de la sortie de White Bird de Gregg Araki, je vous proposais la semaine passée de participer au concours #WhiteBirdLeFilm afin de tenter de gagner l'une des dix invitations pour deux personnes mises en jeu ainsi qu'un poster dédicacé par le réalisateur. Je remercie tous les participants pour leur enthousiasme et vous incite à aller voir le film même si vous n'avez pas gagné aujourd'hui. Un très bel opus plein de poésie et des comédiens épatants. Sensible, émouvant, prenant !

vendredi 24 octobre 2014

Mes Adresses : Dix-Huit, bistronomie fusion inspirée - 18 rue Bayen - Paris 17


Ouvert au printemps dernier à deux pas de la place des Ternes, le restaurant Dix-Huit à la tête duquel se retrouve Julien Péret, ex-Costes, propose une bistronomie inspirée à des tarifs raisonnables.  Décoration moderne en noir et blanc, sobriété relevée par des touches plus exotiques comme ce  mur vert anis ou ces jolis luminaires en paille tressée façon lampions dans la nuit ou encore quelques palmiers en pot, au fond de la salle se dévoile un patio sous verrière des plus cosy. La gastronomie française façon bistrot prend des accents d’Extrême-Orient grâce au chef philippin Aaron Isip qui a fait ses armes chez Pan, Drouant, Ze Kitchen Galerie, Apicius. La carte, esprit fusion, change régulièrement en fonction du marché et de l’inspiration.

jeudi 23 octobre 2014

Video Killed the Radio Stars : Isabelle Adjani - Pull marine


J'ai touché le fond de la piscine
Dans le petit pull marine
Tout déchiré aux coudes
Qu'j'ai pas voulu recoudre
Que tu m'avais donné
J'me sens tellement abandonnée

Y'a pas qu'au fond de la piscine
Que mes yeux sont bleu marine
Tu les avais repérés
Sans qu'il y ait un regard
Et t'avais rappliqué
Maintenant je paie l'effet retard

mercredi 22 octobre 2014

Paris : Les Enfants du Monde de Rachid Khimoune - Parc de Bercy - Paris 12



Œuvre du sculpteur français Rachid Khimoune, Les Enfants du Monde est un ensemble de vingt et une sculptures de bronze, installé depuis 2001 dans le parc de Bercy sur la terrasse qui domine la Seine au niveau de la passerelle Simone-de-Beauvoir. Représentant vingt et un pays différents, vingt et une cultures, les statues sont réalisées à partir de moulages d’empreintes urbaines - plaques d’égout, bitume fracturé, pavés, asphalte, utilitaires de la voirie - relevées dans les villes, prélevées dans les rues des grandes cités postindustrielles et des pays que chaque enfant symbolise. « Tous les bitumes se ressemblent, pourtant les plaques d’égouts et les grilles d’arbres se distinguent d’une ville à l’autre comme un tatouage sur la peau. Ces signes révèlent même l’identité de la ville… J’aurais moulé les mots : Eau – Assainissement – Gaz – Electricité dans toutes les langues du monde » raconte Rachid Khimoune.

mardi 21 octobre 2014

Lubie Vernis : Ignite The Night - Collection Encrusted Treasures - Essie

 Ignite The Night - Collection Encrusted Treasures - Essie

Ignite The Night est un vernis texturé composé uniquement de paillettes argentées et noires pour un effet métallisé festif ultra-glam qui en mettra plein les yeux. Pas étonnant puisqu'il s'agit de l'une des teintes sorties l'année dernière pour les fêtes de fin d'année.

Sa texture particulière pourrait inquiéter mais il est très agréable à poser. Deux couches suffisent pour une opacité parfaite malgré la finesse des particules pailletées. Il sèche en un temps record. Quant à la tenue j'ai été un peu déçue avec des éclats dès la première journée. Pourtant, la densité de paillettes en fait un vernis difficile à retirer. La combinaison des deux est un chouilla agaçante.

lundi 20 octobre 2014

Lundi Librairie : Fleur de Tonnerre de Jean Teulé



Dans la lignée de ses romans historiques sanglants, Jean Teulé s’intéresse dans son dernier opus à la légende de l’empoisonneuse Hélène Jégado, issue d’une famille de nolbiaux désargentés, devenue cuisinière qui sème la mort sur son passage à travers la Bretagne du XIXème siècle. Hantée par les contes celtes, la jeune Hélène, se croit, dès l’âge de huit ans investi d’une mission. Elle se prend pour la réincarnation de l’Ankou, l’Ouvrier de la Mort et débute sa sordide carrière de tueuse en série en assassinant sa propre mère, puis ses tantes et sa sœur. Placée dans différentes maisons comme apprentie en cuisine, elle trucide à tour de bras hommes, femmes, enfants avec ses soupes et ses gâteaux à l’arsenic. De presbytères en couvents, de bordels en maisons bourgeoises, Hélène originaire de Plouhinec, sillonne une Terre de légendes auxquelles elle donne vie en apportant la mort. Arrêtée en 1851, jugée et condamnée, elle est guillotinée le 26 février 1852 à Rennes.

samedi 18 octobre 2014

Mes Adresses : Diner Bedford Marais, l'authentique burger yankee - 3 rue du Bourg Tibourg - Paris 4



Fort du succès de son restaurant du Champs de Mars, Diner Bedford a ouvert il y a un peu plus de six mois une nouvelle adresse dans le Marais, située dans la rue du Bourg Tibourg, jolie petite place arborée dont les terrasses à plusieurs niveaux sont très prisées.  On y retrouve les codes qui ont fait le succès du premier établissement, une déco chinée orientée culture pop américaine, séries des années 70/80, Shérif, fais moi peur, Wonder Woman, Mc Gyver ou encore Rocky. Tout est dans le détail, comme cette console Ness mise à disposition des clients. Cette ambiance diner typique de Brooklyn, avec ses carreaux de faïence blancs, ses tables en formica, et les confortables fauteuils club patinés séduira les nostalgiques aussi bien que les jeunes branchés adeptes du vintage. Au Diner Bedford, le roi de la carte, c’est le burger bien sûr mais également toutes les recettes de la street food made in USA, du bagel au hot-dog en passant par les œufs dans tous leurs états, la désormais classique salade César, pas de doute, aux commandes, Yann, le patron, aime les States et nous sert un condensé d’Amérique gourmande.

vendredi 17 octobre 2014

Paris : La Villa Olivier Métra, une coquette impasse joue les timides sur les hauteurs de Belleville



La villa Olivier Métra est une curiosité digne des incongruités parisiennes en matière d’architecture et d’occupation des sols. La découvrir se mérite. Au hasard des flâneries parisiennes, cette pépite colorée joue à cache-cache avec les promeneurs. La petite impasse débute au 28 de la rue Olivier Métra et passerait presque inaperçue tant elle est étroite - 5 mètres de large. Percée en 1906, sur une ancienne parcelle de vigne de 180 mètres de long sur 15 mètres de large qui appartenait au Couvent des Moines de Picpus dissout durant la Révolution. Cet opulent ordre religieux fondé en 1698 possédait de nombreux terrains où prospéraient vergers, potagers et vignobles. Il était également l’un des responsables des Eaux de Belleville.